BANDEAU GPLMI 3D 2.bmp
ACCUEIL
    

LE GPLMI - HISTORIQUE
 
 
       
 
Historique de la Création du GPLI
 

L'heureuse adhésion à la F.L.L.S. a permis à Liberté Retrouvée de rencontrer d'autres loges du Nord-Pas-de-Calais et de Belgique qui pratiquent également le Rite Écossais Rectifié, notamment la loge Triskell à l’Orient de Bruxelles ainsi que la loge Entelechia. Cette dernière a créé l'Armorial, loge d'étude et de recherche en héraldique et sigillographie.
 
Le rassemblement de ces loges du R.E.R.et la volonté de leurs membres ainsi réunis a permis de constituer, selon les anciens usages et dans le respect des fondements de la régularité maçonnique le Grand Prieuré Libre et Indépendant. Celui-ci regroupe les loges écossaises sous les auspices de la Grande Loge Ecossaise du Septentrion, ainsi que l’Ordre Intérieur qui administre les grades d’Ecuyer Novice et de Chevalier Bienfaisant de la Cité Sainte .
 
 
Le R.E.R. et le Christianisme
Le Régime Ecossais Rectifié retient des traditions les plus anciennes «l'empreinte de la conception chrétienne de la vie», c’est-à-dire la croyance en l’immortalité de l’âme, la gratitude à l’égard de la puissance qui a donné la vie à tout ce qui existe et la conviction que tous les hommes et les femmes, quelle que soit leur confession, constituent tous ensemble le corps même de la divinité.
Pour citer Saint Paul:  De même, en effet, que le corps est un, tout en ayant plusieurs membres, et que tous les membres du corps, si nombreux soient-ils, ne forment qu'un seul corps, ainsi en est-il du Christ. Aussi bien, nous avons tous été baptisés en un seul Esprit pour ne faire qu'un seul corps, Juifs et Grecs, esclaves et hommes libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit » (1 Cor. 12;12-13).
Dans ces fondamentaux, le RER se revendique de l’esprit du Christianisme Primitif résumé dans la maxime : «Aime ton prochain comme toi-même », et l'Ordre se réclame de cette morale, qualifiée de chrétienne, mais commune à plusieurs religions du passé, ainsi qu'à certaines écoles philosophiques, qui se résume dans «l'amour du prochain » cette vision est rappelée dans le Procès verbal du Convent de WILHEMSBAD de 1782 : "La vraie tendance du Régime Rectifié est et doit rester une ardente aspiration à l’établissement de la cité des hommes spiritualistes, pratiquant la morale du Christianisme primitif, dégagée de tout dogmatisme et de toute liaison avec une église quelle qu’elle soit », …
Devant les difficultés que peuvent rencontrer les frères et les soeurs face à certains anachronismes des rituels et règlements, le GPLI, quoique soucieux de préserver ceux-ci dans leur intégralité, se donne pour objectif de ne conserver que ce qui est intemporel et conforme à l’esprit des fondateurs du RER.
Enfin, fidèles à notre exigence d’adogmatisme, bien que le travail soit centré sur le «plus pur esprit du christianisme», chaque frère et chaque soeur reste libre d’interpréter les textes en gardant un esprit critique et son libre arbitre. Dans cet état d’esprit et en cohérence avec notre promesse de respecter les Lois de l’Etat, aucune discrimination ne sera faite quant à la confession individuelle des candidats en dehors de leur propre prévention à s’ouvrir au contenu judéo-chrétien du rite. On se gardera de traiter des sujets religieux et politiques.

 

 


Nous contacter

^ Haut ^